Les couleurs du mois

La nouvelle année, dans sa symbolique, n'est jamais un événement anodin. Elle est l'occasion d'un passage. Si l'année qui se termine nous donne l'opportunité de faire un bilan, celle qui commence nous offre la possibilité d'écrire une nouvelle page... C'est l'éternel cycle du Noir (fin) et du Blanc (début). Ce premier janvier, qui marque le début de l'année, se signale également par l'apparition d'une nouvelle lune ! La symbolique d'un nouveau cycle s'en trouve ainsi renforcée et nous invite à considérer cette entame d'année comme pleine d'espoir...

Et si ce début d'année était en couleurs, et si janvier était... ROUGE CLAIR, ORANGE et CRÈME ? Et si janvier nous signifiait un nouveau départ ? C'est bien ce que nous propose le ROUGE CLAIR en nous invitant à jeter de nouvelles bases. C'est pour nous l'occasion de commencer, ou de recommencer, quelque chose, et dans cet esprit, tous les espoirs sont permis ! Il s'agira néanmoins, pour bâtir, d'y mettre de l'entrain, de la joie, de l'énergie, bref, de l'ORANGE... De quoi ai-je « envie » et quels moyens vais-je mettre en œuvre pour y parvenir ? Qu'est-ce qui va m'animer en ce début d'année est bien la question essentielle à se poser ! D'autant plus que c'est le CRÈME qui nous tend les bras avec sa symbolique du bonheur... Cette couleur, qui est également celle de la « Source », nous demande de bien nous nourrir, corps et âme... Tel est le chemin qui conduit à être heureux ! Et si c'était là que se trouvaient les bases d'un nouveau départ ? Et si c'était sur de nouveaux choix, vers plus de qualité, vers plus d'« essence-ciel » que nous commencions à bâtir cette nouvelle année ? Janvier est souvent le mois des bonnes résolutions, et si nous les « pratiquions » ? C'est bien tout ce que je vous souhaite à l'aube de cette nouvelle année qui semble se dessiner comme porteuse de tous les espoirs, de tous les « possibles »... À tout bientôt...

L'ambiance musicale colorée du mois

Attention mesdames et messieurs (Michel Fugain et le Big Bazar)
Attention au départ (Les Enfoirés)
Don't worry be happy (Bobby Mc Ferrin)