Les couleurs du mois

Et si novembre était en couleurs, et si novembre était... BLEU CLAIR et NATUREL ? Tout en continuation avec le mois d'octobre, nous voici à l'écoute de notre petite voix intérieure... Écoutons-là ! N'hésitons pas à saisir cette première intuition qui viendrait à passer et laissons-nous porter par elle pour en faire quelque chose... L'un des maîtres mots du BLEU CLAIR est le verbe "oser" ! Alors osons nous écouter, osons suivre notre intuition et osons exprimer ce que nous ressentons ! La magnifique proposition de ce mois de novembre est d'oser passer au NATUREL. Oser redécouvrir la simplicité et l'usage de nos sens... Prendre le temps de ressentir, ce que je vois, qu'est-ce que cela me fait à "l'intérieur", cela me touche t'il ? Et ce que j'entends ? Et quand tu me touches, qu'est ce que je ressens ? Redécouvrir nos sens, leur usage, est une merveilleuse porte d'accès pour entrer dans l'Être... en toute simplicité. Et par les temps qui courent, et cette course effrénée à la (sur)consommation à laquelle on veut nous faire adhérer, entrer dans l'Être prend tout son sens... Que novembre vous touche et vous inspire, à tout bientôt...


L'ambiance musicale colorée du mois

Pour ce mois de novembre à l'ambiance bleu clair/Naturel, j'aurais aimé vous faire écouter "Vivement l'avenir", la très belle chanson de Michel Jonasz (extraite de l'album "Où est la source ?"), je n'ai pu trouver le son mais je vous invite à lire, en fin de page, les paroles magnifiques...

Vous pouvez cependant écouter, Unis vers l'uni autre forte chanson de cet artiste, illustrée de belles images de notre planète.
Laissez vous également toucher par la voix envoûtante de Sinead O'Connor interprétant Thank you for hearing me.


Vivement l'avenir (Michel Jonasz - 1992)

Ce soir-là, les hommes politiques s'étaient fait la malle
Ils avaient pris leurs claques et leurs cliques
On avait fermé la télé pour voir les étoiles
C'était une nuit magnifique.
Lorsque soudain on a entendu comme un long murmure
Naissant du silence une musique
Une voix en nous disait "yes futur"
C'était une voix magnifique.

Et on a chanté
Viv'ment l'av'nir
Que le verbe avoir ne soit désormais qu'un mauvais souv'nir
Viv'ment l'av'nir
Remplacé à jamais
Par le seul qui peut guérir
Vive le verbe être
Nous sommes la nouvelle espérance
Nous nous sommes
Le monde qui va naître
La nouvelle aventure
Et la dernière chance peut-être
Vive le verbe être.

Le lendemain matin
Dans la rue les gens c'était pas banal
Se sont r'gardés avec le sourire
Qu'est-ce que c'est, dites
ça semblait descendre des étoiles
En tout cas c'était magnifique.

Ils se sont enlacés et leurs mains d'enfant battaient la mesure
Ils inventaient leur propre musique
Le monde entier dansait "yes futur"
Ce fut un moment magique
Et on a chanté
Viv'ment l'av'nir
Que le verbe avoir ne soit désormais qu'un mauvais souv'nir
Viv'ment l'av'nir
Remplacé à jamais
Par le seul qui peut guérir
Vive le verbe être
Nous sommes la nouvelle espérance
Nous nous sommes
Le monde qui va naître
La nouvelle aventure
Et la dernière chance peut-être
Vive le verbe être.
Vive le verbe être.

Viv'ment l'av'nir.